Atlas des décharges d'ordures ménagères dans les pays en développement

Sénégal

Page d'accueil   Pays partenaires    Principes théoriques


Dakar
Kaolac
Louga
St Louis
Thiès

Le sénégal, situation générale
La gestion des déchets ménagers au Sénégal
Système préconisé pour la collecte et le traitement des déchets
Remerciements

Pour parachever l’établissement de l’atlas des décharges d’ordures ménagères dans certaines villes africaines, dont la mise en œuvre a bénéficié depuis le début du concours de l'Institut de l'Energie et de l'Environnement de la Francophonie (I.E.P.F.) et de la Région Wallonne de Belgique (R.W.), le centre Wallon de Biologie Industrielle (C.W.B.I.), a pu réaliser une mission supplémentaire d’information au Sénégal du 15 avril au 16 mai 1999.

Cette mission, réalisée par Dominique KAPEPULA-KA-MBAYU, avait pour but d’identifier et de localiser les décharges importantes de ce pays susceptibles d’être inclues dans l’atlas d’une part et d’autre part, d’y évaluer, par une étude, l’état du système urbain actuel de gestion des déchets ménagers solides.

Cette mission a été rendue possible par l'aide de M. Diop et de Mme Totté, respectivement directeur de l’Institut des Technologies Alimentaires (I.T.A.) et coopérant de l’ A.P.E.F.E..

#haut de page

Le sénégal, situation générale

Le Sénégal compte parmi les pays de l’Afrique de l’Ouest à culture francophone importante. Il est géographiquement limité au Nord par la Mauritanie, à l’Est par le Mali, au Sud par la Guinée Bissau et la Guinée Conakry. L’Ouest du Sénégal est entièrement limité par l’océan atlantique.

Sa superficie est de 196.722 km² pour une population globale estimée à 9 millions d’habitants en 1999 avec un taux de croissance annuel compris entre 1 et 4%, et qui reste concentrée principalement dans les grandes villes connues telles que Dakar (capitale), Diourbel, Fatik, Kaolack, Kolda, Louga, Saint-Louis,Tambas ,Thiès et Ziguinshor  (I .A.G.U. et C.U.D. 1999). Le Sénégal est situé à l’extrême ouest du continent africain entre les méridiens 17’10 et 17’32 (longitude ouest), entre les parallèles 14’53 et 14’35 (latitude nord). Cette position géographique, notamment la latitude, confère au Sénégal un climat tropical caractérisé par une saison sèche, de novembre à mi – juin et une saison humide, de juin à octobre (l’hivernage). Les précipitations moyennes annuelles s’élèvent à plus ou moins 250 mm à l’ouest, avec des extrèmes allant à plus de 800 mm au sud et à moins de 100 mm au nord et à l’Est du pays. Cette dernière situation est due au fait des cycles de sécheresse intervenus dans l’ensemble du Sahel et qui auraient affecté le régime pluviométrique tant au niveau de la période des pluies que des quantités enregistrées depuis les années 70 (Banque Mondiale 1996.)

haut de page

La gestion des déchets ménagers au Sénégal

L’implication progressive de la population dans la gestion des déchets ménagers urbains par l’entremise et l’avènement du nouveau système de nettoiement des ordures ménagères en application depuis 1996 (C.U.D.97 ) démontre la volonté populaire et gouvernementale de voir conduire à bien cette entreprise parmi les priorités du pays. Cette prise de conscience ou volonté participative de la population et des autorités politiques a donné lieu, depuis 1983 à la création de la communauté urbaine de Dakar (C.U.D.) entre les communes de Dakar, Pikine et Rufisque – Bargny dans le but de maîtriser la gestion urbaine des déchets ménagers. (Ministère de l’environnement, Dakar 1983).

Comme pour la plupart des pays à travers le monde, le Sénégal n’échappe pas aux problèmes posés par l’augmentation continue de la production des déchets et aux conséquences que cela entraîne pour leur collecte, évacuation et élimination.

Dans le milieu rural, les déchets produits constitués principalement de résidus agricoles ou d’origine domestique, sont souvent détruits par combustion à l’air libre ou par enfouissement pour amendement de sol.

Dans les zones urbaines, notamment pour l’agglomération de la ville de Dakar, la forte concentration des populations (3659 hab./km² pour la capitale Dakar contre 178 dans les villes secondaires) et des activités économiques est à l’origine d’une production importante et diversifiée de déchets dont la gestion nécessite la mise en œuvre de moyens importants et d’infrastructures adaptées (République du Sénégal, Ministère de la Santé Publique, division des Statistique, 1996).

haut de page

Système préconisé pour la collecte et le traitement des déchets

La gestion de déchets des communes relève des pouvoirs locaux, c'est à dire les mairies (code de l’hygiène, chap.3, art.16). C’est dans ce but et pour pallier à l’insuffisance financière que les communes de la région de Dakar ont réalisé la fusion de leurs services d’environnement respectifs en vue de se constituer en pouvoir de contrôle et de suivi efficace.

En fait, cette fusion des communes ou société intercommunale, a simplement privatisé le domaine de gestion des déchets laissant la concurrence produire ses bénéfiques effets et ce, qu’il s’agisse de la pré - collecte, de la collecte ou du traitement final des déchets.

Cette privatisation a permis au secteur privé de prendre une part active dans le nouveau système de gestion des ordures ménagères de la capitale. Ainsi, l’A.G.E.T.I.P (Agence d’Exécution des Travaux d’Intérêt Public), l’A.C.D.I. (Agence Canadienne du Développement International), le C.S.C. (Consortium Sénégalo – Canadien), la C.A.M.C.U.D. (agence du mouvement des sociétés concessionnaires de la communauté urbaine de Dakar) et le G.I.E. (Groupement d’Intérêt Economique pour les jeunes) ont, depuis 1995, prêté leur soutien à ce nouveau système. (Rép.du Sén., cabinet du premier ministre 1994).

La C.U.D., organe officiel de l'Etat chargé de la gestion urbaine de l'environnement a dans ses attributions le devoir d'assurer :

  • des prestations de collecte ;
  • la maîtrise d'oeuvre ;
  • des prestations de balayage des rues bitumées ou non, de sensibilisation de la population, de nettoyage et précollecte des zones non structurées .

Dans le but de rendre la gestion de l'environnement performante, la C.U.D. a dû procéder à la délégation de responsabilités aux :

  • concessionnaires des services publics (C.S.P.) en ce qui concerne les prestations de nettoyage (collecte);
  • consortium Sénégalo-Canadien (C.S.C.) pour la maîtrise d'oeuvre ;
  • Groupes d'Intérêts Economiques (G.I.E.) pour le balayage, la précollecte, la collecte et la sensibilisation de la population des zones non structurées en établissant des contrats de sous-traitance avec elle.

De cette façon, la C.U.D., disposant uniquement de pouvoirs résiduaires de contrôle et de suivi, peut s'assurer d'une gestion efficace de l'environnement urbain de Dakar.

Grâce à cette nouvelle organisation, la quantité des déchets collectés et acheminés à la décharge de M’beubeuss est passée timidement de 830 à 880 tonnes par jour entre 1997 et 1998.

Le seul mode de traitement officiellement reconnu reste la mise en décharge sauvage pour la capitale et les villes secondaires.

Nonobstant cette lueur d'espoir suscitée par le nouveau système de collecte mis en place effectivement depuis 1996 (C.U.D.Février 99 ), ce dispositif n’est profitable qu’à la capitale, les villes secondaires n'étant pas en mesure d’en assurer les charges d’entretien. L’unique mode de traitement des déchets en vigueur dans les villes secondaires reste l’épandage sauvage dans la nature .

haut de page

Remerciements

Nous tenons tout particulièrement à remercier, pour leur aide et leur appui lors de la visite des décharges et pour les conseils ou les informations reçues :

Le Ministère de la Recherche Scientifique et Technique, et en particulier:

Monsieur le chef des études Prosper Guy HOUETO

Le Ministère de L’Environnement et de la Protection de la Nature, et en particulier:

Monsieur Papa Birane SARR

Le Ministère de l'Industrie, des Mines et de l'Energie (MIME), et en particulier:

Monsieur le Chef de Division Abdoulaye Mamadou BALL chargé des opérations et stratégies industrielles

La Faculté de Médecine, de Pharmacie et d’Odontostomatologie de l’Université Cheikh Anta DIOP, et en particulier:

Madame le Professeur Sylvie GASSAMA

La Faculté des Sciences Economiques de l'Université Cheikh Anta DIOP et en particulier:

Monsieur le Doyen Moustapha KASSE
Mademoiselle Fatou CISSE assistante chargée du CREA et de la coordination du forum des chercheurs

La Délégation de la Communauté française de Belgique, et en particulier:

Monsieur JACQUET

L'Organisation Mondiale de la Santé, et en particulier:

Monsieur le Consultant national Malang COLY

La Ville de Dakar, et en particulier:

Monsieur le Chef du bureau d’hygiène et de la prévention Amadou NDIAYE

La Communauté Urbaine de Dakar (C.U.D.), et en particulier:

Monsieur le directeur Latyr N’DIAYE
Monsieur le sous-directeur Djibril DOUCOURE chargé de l’environnement
Monsieur le Chef de Division El Hadji Alioune DIOP chargé de programme, contrôle et suivi en nettoiement.

L’Institut des Industries Alimentaires (ITA ), et en particulier:

Monsieur le Directeur Mouhamadou DIOP
Monsieur le Conseiller en qualité industrielle Babacar N’DIR
Monsieur Luc LAURENT (Poste APEFE )

Le Programme Prioritaire de Génération d'Emplois(P.P.G.E./U.E.E.), et en particulier:

Monsieur le conseiller technique Luc SCOHIER

L’Institut Africain de Gestion Urbaine (I.A.G.U. ), et en particulier:

Monsieur le secrétaire Exécutif Oumar CISSE

L’Hôpital général Aristide LE DANTEC, et en particulier:

Monsieur l'Administrateur Civil Principal Seydina Yssa NDIAYE

L'Organisation Diocésaine de Caritas , et en particulier:

Monsieur et Madame BULOT  Techniciens hydrauliques

L’Association Internationale des Laïcs Volontaires à THIES, et en particulier:

Monsieur Ahmed GUEYE, responsable local du projet
Monsieur Marco ALBAN, coordonnateur
Mademoiselle Antonella LAMORTE: coordonnatrice

Le Centre de Suivi Ecologique, et en particulier:

Madame Aïcha KANE:

 The Basic’s Projects// Usaïd Finance/Nutrition, et en particulier:

Monsieur le directeur MUTOMBO
Madame la Bibliothécaire Aïssatou Niang WADE.

L’Ecole Supérieure Polytechnique de l’Université Cheikh Anta DIOP, et en particulier:

Madame Anne TOTTE (Poste APEFE )

haut de page

Références bibliographiques

01 - Rép. du Sénégal - Ministère de la Santé et de l'Action Sociale, 1996 : Plan de Développement District Sanitaire 1996 - 2001 District Dakar Sud, dakar, pp 148

02 - Rép. du Sénégal - Ministère de la Santé et de l'Action Sociale, 1997 : Plan deDéveloppement District Sanitaire 1997 - 2001 District Dakar Nord, dakar, pp 134

03 - Revue Société, 25 août 1998 : Gestion des ordures à Dakar – l'Expertise de la Concession,Dakar, article, pp1

04 - Forum Mondial de la Santé, 1994 : L'Elimination des Déchets Solides dans les Etablissements Sanitaires de District, (ville ?), article, pp 6

05 - Maison des Elus Locaux, 30-31 juillet 1998 : Risques Sanitaires Liés à une Mauvaise Gestion des Déchets Biomédicaux, Dakar, Consultation locale, pp4

06 - Journal Le soleil Santé, 22 avril 1999 : La Santé : Une Stratégie de Développement, (ville ?) article, pp1

07 - Anonyme, (date ?) : Fonctionnement de l'Incinérateur, (ville ?), Mode d'emploi, pp 11

08 - Environmental Development action in the third world, décembre 1997 : Habitat and Environment, Dakar, article, pp 8

09 - Rép. du Sénégal - Secrétariat d'Etat à l'Environnement et à la Qualité de la Vie, 1984 : La Collecte Sélective des Ordures Ménagères, Dakar, Cahiers Techniques, pp 14

10 - Rép. du Sénégal - CUD, septembre 1986 : Etude des Systèmes de Gestion des Déchets et de Récupération des Ressources dans la Zone Métropolitaine de Dakar, Dakar, Programme des Nations Unies, pp 272

11 - Anonyme, (date ?) : Gestion des Déchets Solides à Cotonou, Cotonou, pp 8

12 - Guinée Konakry, (date ?) : Etude d'un Plan Stratégique pour la mise en Place d'une Structure Pérenne de Collecte et d'Evacuation des Déchets Solides dans les Villes de l'Intérieur, Etude, pp 2

13 - Anonyme, 1995 : Gestion des Déchets de l'Agglomération d'Abidjan, Abidjan, Etude, pp 10

14 - Dr. Ousseynou Eddje DIOP, 3ième trim. 1993 : Environnement et Santé, Bulletin de liaison et d'information de l'I.A.G.U. Ville d'Afrique, Article, pp 8

15 - Rép. du Sénégal, 23 juin 1983 : Loi n° 83.71, Règles d'Hygiène Publique,Dakar, pp23

16 - Rép. du Sénégal, 16 juillet 1968 : Rapport annuel de Synthèse des Activités des Formations Sanitaires, Dakar, pp 29

17 - Rép. du Sénégal Ministère de la Santé et de l'Action Sociale, mai 1997 : Plan d'Action Sanitaire du District Centre de Dakar 1997-1999, Dakar, pp 17

18 - OMS, 1979 : Manuel de l'Equipe de Santé, pp 16

19 - DASS/VD, avril 1999 : Structures Sanitaires de la ville de Dakar réparties dans 4 Districts, pp

20 - Rép. du Sénégal Ville de Dakar, 16 octobre 1998 : Rapport Annuel de Synthèse des Activités des Formations Sanitaires, Dakar, pp 28

21 - Rép. du Sénégal Ministère de la Santé, juillet 1998 : Statistiques Sanitaires et Démographique, Dakar, pp 29

22 - Rép. du Sénégal Ministère de l'Environnement et de la protection de la Nature, septembre 1997, Plan National d'Action pour l'Environnement, pp 158

23 - Population Reference Bureau, 1998 : Fiche de Données sur la Population Mondiale, pp 1

24 - OMS, (date ?) : Problématique de la Gestion des Déchets Biomédicaux dans la Politique Globale de l'OMS, pp 3

25 - Anonyme, (date ?) : Profil Environnemental de la Gestion des Déchets Biomédicaux à Dakar, Synthèse, pp 6

26 - Revue Economie, février-mars 1999 : Energie la Bagasse comme Alternative, article, pp 11

27 - AUPELF BIOM, juillet 1986 : Production et Utilisation du Biogaz en Afrique, article,pp13

28 - ATOL, juillet 1985 : L'Intégration du Biogaz en Milieu Rural Rwandais Expérience de l'AIDR, Antwerpen, pp 26

29 - ACCT, 3ième trim. 1993 : La Filière Biogaz dans les Pays en Développement, Québec, pp 83

30 - OCDE, 1994, La Gestion de l'Environnement dans les Pays en Voie d'Industrialisation Rapide, Paris, pp 246

31 - American Association for the Advancement of Science, septembre 1991 : Malaria Development in africa A Cross Sectorial Approach, pp 225

32 - Institut Africain de Gestion Urbaine, 1997 : Le partenaire des Villes, Folder, pp 1

33 - Dale Carnegie, 05 novembre 1999 : Manager les Ressources Humaines, pp 11

34 - Rép. du Sénégal, (date ?) : Projet de Loi Portant Code de l'Environnement, Dakar, pp 18

35 - Rép. du Sénégal, (date ?) : Cartes, pp 5

36 - Commune de Saint-Louis, mars 1993 : Plan d'ensemble, pp 2

37 - Maison des Projets, (date ?) : Programme Prioritaire de Génération d'Emplois, Dakar, pp 6

38 - Rép. du Sénégal, novembre 1998 : Plan Statistique d'Assainissement de la Ville de Ziguinchor, pp 5

39 - Comité de Développement de la Ville de Kaolack, janvier 1999 : Ramassage par Charrettes et Premier tri des Ordures de la Ville de Kaolack, pp 21

40 - Comité de Développement de la Ville de Kaolack, décembre 1997 : Plan d'Action pour la Commune de Kaolack, pp 132

41 - Revue Internationale d'Information sur les Energies Renouvelables, novembre 1989 :Méthanisation filière d'avenir, Revue, pp 16

42 - Bulletin Africain, décembre 1995 : Compostage Valorisation des Déchets Amendements Organiques, Dakar, Revue, pp 24

43 - Réseau Africain du Compost, (date ?) : Proceedings de la 1ère Conférence, pp 171

44 - Les Dossiers du Biogaz, décembre 1983 : Est-il Possible de faire une Installation ? La Fermentation Méthanique, Patis, pp 28

45 - Université de Dakar, (date ?) : Que Consommer pour être en Bonne Santé ? traduction du chapitre 11 consacré à la nutrition du livre WHERE THERE IS NO DOCTOR de David Werner, Dakar, pp 17

46 - Conseil Supérieur d'Hygiène Publique de France, avril 1996, Plomb Cadmium et mercure dans l'Alimentation, Paris, pp 231

47 - Université Paris Val de Marne, décembre 1981 : Contribution à l'Etude de l'Environnement au Sénégal matière Résiduaires et Disparités Urbaines dans une Ville Africaine Dakar, Paris, Thèse, pp 224

48 - Rép. du Sénégal Ministère de l'Environnement et de la Protection de la Nature, juillet 1996 : Processus d'élaboration du Plan National pour l'Environnement, Etude Thématique, pp 43

49 - Institut Africain de Gestion Urbaine, mai 1992 : Environnement et Développement des Villes Africaines, Contribution à la Gestion des Déchets Solides, Etude, pp 105

50 - Institut Africain de Gestion Urbaine, avril 1995, Gestion des Déchets Solides à Ouadougou, Burkina Faso, Etude, pp 12

51 - Burkina Faso Ministère des Infrastructures de l'Habitat et de l'Urbanisme, mai 1996 : Plan d'Action pour la Gestion des Déchets Ménagers et Industriels à Ouagadougou et Bobo Dioulasso, pp 14

52 - Institut Africain de Gestion Urbaine, avril 1995, Gestion des Déchets Solides Municipaux de Bamako Mali, Etude, pp 22

53 - Dessau International/Group d.M.B., septembre 1991 : Gestion de Déchets au Bénin, Rapport, pp 215

55 - Université Cheikh Anta, Diop Dakar, 1996 : Risques Parasitaires pour les Populations Riveraines de la Décharge Publique de Dakar(Mbeubeuss), Dakar, thèse, pp 135

56 - Université Cheikh Anta, Diop Dakar, 1998 : Analyse des Déterminants de l'Offre d'Ordures Ménagères dans la Communauté Urbaine de Dakar, Dakar, Mémoire, pp 95

57 - Université Cheikh Anta, Diop Dakar, décembre 1997 : Contribution à l'Etablissement d'un plan National de Gestion des Déchets Dangereux au Sénégal - Le cas des déchets biomédicaux dans la région de Dakar, Dakar, Mémoire, pp 33

58 - Université Cheikh Anta, Diop Dakar, (date ?) : Etat et Perspectives de l'Education et de la Formation Environnementale non Formelles des Agents de Santé Communautaires Féminins,Dakar, Mémoire, pp 71

59 - Université Cheikh Anta, Diop Dakar, juillet 1987 : Eau et Assainissement à Thies : Analyse des Aspects Domestiques dans les Quartiers de Thialy et Escale, Dakar, Mémoire, pp 133

60 - Université Cheikh Anta, Diop Dakar, juin 1986 : Contribution à l'Etude de la Cohérence de la Gestion des Déchets dans la Région de Dakar - Comportements des Populations des Quartiers de Fass vis-à-vis des ordures Ménagères, Dakar, Mémoire, pp 103

61 - Rép. du Sénégal Ministère de l'Energie des Mines et de l'Industrie, janvier 1999 : Conseil Interministériel sur le Traitement des Déchets Urbains, Dakar, pp 33

62 - Rép. du Sénégal Ministère de la Famille de l'Action Sociale et de la Solidarité Nationale, mars 1998 : Propreté et Gestion de notre Cadre de Vie La Réponse des Femmes, Dakar, pp 21

63 - Rép. du Sénégal Ministère de l'Intérieur, novembre 1998 : Projet de Création d'une Agence Nationale des Déchets au Sénégal, Dakar, pp15

64 - Rép. du Sénégal CUD, 16 décembre 1997 : Nettoiement Collecte et Evacuation des Ordures Ménagères sur une zone de la Communauté Urbaine de Dakar Zone 4, Dakar, Marché Public,pp 13

65 - Rép. du Sénégal CUD, (date ?), Collecte Enlèvement et Evacuation des Ordures Ménagères sur le Territoire de la Communauté Urbaine de Dakar, Dakar, Contrat, pp 12

66 - AGETIP CUD, août 1996 : Etude de Cas - Le Système Privatisé de Gestion des Ordures Ménagères sur le Territoire de la CUD, Dakar, Projet emplois Jeunes, pp 45

67 - Chagnon Limitée, septembre 1996 : Nouveau Système de Nettoiement de la Communauté Urbaine de Dakar, Montréal, pp 124

68 - Banque Mondiale, juin 1995 : Processus de Planification et Gestion de l'Environnement de Dakar, Etude, pp 79

69 - Rép. du Sénégal Ministère de l'Environnement et de la Protection de la Nature, octobre 1993 : La Gestion des Déchets et les Eaux Usées à Dakar, Dakar, pp 267

70 - Rép. du Sénégal Ministère de l'Education Nationale, décembre 1991 : La Problématique de la Gestion des Déchets Urbains dans l'Habitat Spontané en Zone Péri-Urbaine de Dakar, Dakar, Projet, pp75

71 - Ecole Polythecnique de Lausanne, 1988 : Contribution à l'Etude de la Gestion des Déchets Solides de Dakar - Analyse Systémique et Aide à la Décision, Lausanne, Thèse, pp 292 72 - Cartes Hydro-Géologiques du Togo et du Sénégal

73 - Rép. Togolaise Ministère de l'Equipement des Mines et des Postes et Télécommunications, 1986 : Carte Géologique du Togo, pp 118

74 - Rép. du Sénégal Ministère des Travaux Publics de l'Habitat et de l'Urbanisme, 1962 : Carte Géologique du Sénégal, pp 33

75 – CUD, 1994 : Gestion des Déchets Solides Municipaux de Dakar, Dakar, pp11

76 – Sweco International, Issue n° 3. 1998 : The International Magazine of Waste Management, Stckholm, Revue, pp 35

77 – Sahelienne de Valorisation des Déchets, 1996 : Pour une Nouvelle stratégie de Gestion des Déchets dans les Communes de l'Intérieur, Dakar, Rapport, pp 92

78 – Rép. Du Sénégal Ministère de l'Environnement et de la Protection de la Nature, avril 1998 : Séminaire sur la Valorisation des Déchets Domestiques et Agricoles – Les Techniques de Compostage, Thies, Rapport, pp 19

79 – P.P.GP.P (Programme Prioritaire de Génération d’emplois), mars 1999 : Eradication des Dépôts Sauvages, Thies, Rapport, pp 6

80 – P.P.G.E., 1998 : Projet de Collecte et de Transformation des Ordures Ménagères (PCTOM), Thies, Projet, pp 23

81 – Enda & Enda.Rup, 1999 : Environnement & Développement du Tiers-Monde, Présentation, pp 4

82 – P.P.G.E. / Union Européenne, 1998 : Projet de Collecte et Valorisation des Plastiques à Thies, Thies, Projet, pp 18

83 – Anonyme, 1995 : Gestion des Déchets Solides à Louga, Louga, Rapport, pp 9

84 – Papa Souleye Sow, 1995 : contribution à la Réflexion sur le Nettoiement Public de la CUD, Dakar, Rapport, pp 22

85 – Communauté Urbaine de Dakar Dir. Des Services Techniques, février 1999 : Nouveau Système de Nettoiement des Ordures Ménagères dans le Territoire de la CommunautéUrbaine de Dakar, Projet, pp 12

 


Centre Wallon de Biologie Industrielle

Université de Liège
Sart-Tilman, B 40
B-4000 Liège - Belgique

Faculté Universitaire des Sciences Agronomiques de Gembloux
Passage des Déportés, 2
B-5030 Gembloux - Belgique

 

Contacts:

 

P.Thonart@ulg.ac.be

 

bioindus@fsagx.ac.be