Stratégie de l'innovation

Un nouveau cours en gestion s'ouvre à Liège


Photo: Jean-Louis Wertz

Allard Van Riel

C'est parti. L'offre du groupe Arcelor de financer pendant cinq ans, à l'université de Liège, une chaire dans le domaine de "la stratégie et du déploiement des projets innovants" a pris corps ce 1er octobre en la personne d'Allard Van Riel. Chargé de cours à Maastricht au département marketing, ce jeune chercheur parfaitement trilingue a accepté la mission d'organiser, à Liège, un ensemble de séminaires thématiques sur la gestion de l'innovation. "Comment innover ?" et "Comment mieux innover ?" : deux questions pertinentes à l'heure actuelle en région liégeoise, deux leitmotivs à approfondir et pour lesquels il pourra compter sur l'expertise de haut niveau d'Arcelor.

Cette nouvelle orientation du département de gestion est, bien sûr, liée à la création toute proche de la grande Ecole de gestion, résultat de la fusion entre deux départements de l'Université, d'une part, et HEC, d'autre part. Cette nouvelle Ecole - qui sera portée sur les fonts baptismaux en janvier 2005 - a en effet défini comme axes de développement prioritaires, les domaines de la logistique, de l'entrepreneuriat et du management de l'innovation. Ce qui s'articule parfaitement avec la proposition d'Arcelor.

" Comme Liège, Maastricht a connu des années de crise lors de la fermeture des mines, explique dans un français impeccable Allard Van Riel. La région s'est alors reconstruite avec succès grâce aux sociétés de service. Je pense que Liège peut amorcer le même processus, comme l'ont fait avant elle bien d'autres villes occidentales. Aujourd'hui, 50 à 60% des nouvelles PME se situent dans le monde des services, aux Etats-Unis comme en Europe. Grâce à sa position géographique exceptionnelle, Liège doit jouer la carte des transports, c'est indéniable, celle du tourisme aussi. "

Les nouveaux cours seront principalement dispensés au 2e cycle, si possible en appliquant une méthode basée sur l'induction, laquelle a fait ses preuves à Maastricht. " Ma thèse était consacrée à "la prise de décision dans des conditions d'incertitude lors de l'innovation de services". J'insiste donc sur l'aspect méthodologique (bien connaître le marché avant d'innover), mais aussi sur la notion de gestion de projets. Plus personne aujourd'hui ne se lance seul. Il faut une équipe pour oser l'innovation, car l'environnement est complexe et requiert des capacités d'expertise dans des domaines très divers. "

La chaire comporte bien entendu des activités de recherche. La direction des mémoires et de doctorats est également au programme d'Allard Van Riel qui souhaite associer les étudiants à ses publications et espère, dans un proche avenir, ouvrir ses séminaires aux cadres déjà en poste.

 

Pa.J.