Inspiration

 

Ils sont 58 000 aujourd'hui qui, une fois leur diplôme en poche, se sont lancés dans la vie professionnelle et continuent pour la plupart à la mener dans la région où ils ont fait leurs études ou, plus souvent qu'on ne l'imagine, à l'étranger, au point qu'on en retrouve bon nombre aux quatre coins de la planète. Et pourtant, jeunes ou moins jeunes, ils ont tous un point commun : ils ont eu 20 ans la même ville. Et, n'en déplaise à Paul Nizan qui - dans Aden Arabie - ne permettait à personne de dire que c'était le plus bel âge de la vie, ils n'en ont pas nécessairement gardé un mauvais souvenir.

De quelle ville s'agit-il ? Mais de Liège, pardi, cette " brave petite France de Meuse, aventurée si loin de nous dans ces rudes marches d'Allemagne " (Michelet) qui a décidé d'embarquer son destin bien au-delà de son pré carré. Son Alma mater est un symbole vivace de cette ouverture.

Ses anciens, hélas, se sont en général perdus de vue. Il existe certes une structure, les "Amis de l'ULg" , devenue au fil du temps beaucoup trop discrète. D'où la volonté, clairement affirmée par son président Georges Campioli, de la revivifier sous le nom de "Réseau ULg". Au moment où notre Institution doit se positionner dans le concert de plus en plus compétitif des universités européennes, il est urgent que celle-ci acquière une grande visibilité internationale. Ses diplômés-correspondants, ambassadeurs de la qualité liégeoise dans le vaste monde, peuvent sans conteste y contribuer.

La région, elle aussi, a besoin des compétences de ceux qui sont restés proches de la Cité ardente. Raison pour laquelle est né le"Réseau ULg," dont la mission première est d'établir un échange fructueux entre anciens et futurs étudiants : les diplômés-relais pourront ainsi jeter des ponts entre le monde du travail et l'enseignement universitaire. D'autres projets immédiats sont à l'agenda: la publication d'un nouvel annuaire des diplômés de notre Maison, en est un; la création d'une base de données, accessible sur le web, en est un autre. Le développement socio-économique et culturel local a tout à gagner de ce genre d'initiatives.

Mais avant ces échéances, appel est lancé à tous pour une grande journée de retrouvailles le samedi 23 octobre : ce jour-là en effet, à l'occasion du 75e anniversaire des "Amis", chacun pourra revenir sur les lieux de ses jeunes et belles années, comme un Ulysse heureux rentrant pour un moment dans son Itaque liégeoise . L'événement est d'ailleurs annoncé dans Le Mag' des Amis, une autre initiative du nouveau "Réseau ULg"…

 

La rédaction