Allegro ma non troppo

Le cercle interfacultaire de musique instrumentale fait vibrer les cordes



Photo: Benoît Reynaert

Emmanuel Pirard dirigera le Cimi le 19 décembre.

 

L'Université ne fait pas que former de futurs diplômés. Elle stimule aussi leur potentiel artistique. Les musiciens du Cercle interfacultaire de musique instrumentale (Cimi) répètent chaque jeudi soir à l'académie Grétry. Actuellement, ils sont près de 30 à pratiquer la musique de chambre. Fondé au sein de l'Alma mater en 1955 par le recteur Marcel Dubuisson, le cercle s'est ouvert depuis quelques années déjà à l'extérieur de la communauté universitaire, ce qui permet aux membres de l'orchestre de montrer à divers publics le fruit de leurs efforts. Leur talent a ainsi déjà résonné jusqu'à Sousse en Tunisie lorsqu'ils ont remporté le premier prix au festival de musique universitaire en 1998. En règle générale, ils se produisent deux fois par an.

Depuis sa fondation, la direction du cercle a été confiée à des musiciens professionnels de qualité. A l'altiste Louis Poulet, professeur au Conservatoire de Bruxelles, ont succédé Edouard Niffle, puis Julien Ghyoros. En 1978, c'est au flûtiste Emmanuel Pirard que revient la direction du Cimi. Ingénieur civil de formation, il a choisi la carrière musicale en tant que soliste et chambriste. Il fut notamment lauréat des Conservatoires de Verviers et de Liège, et son talent a été reconnu à l'étranger. Son arrivée à la tête de la formation liégeoise a apporté à l'orchestre un regain de dynamisme. " La vocation première du Cercle est de permettre aux étudiants universitaires, et par ailleurs musiciens, de poursuivre une pratique musicale active au cours de leurs études, confie Emmanuel Pirard. Notre formation musicale est composée de membres de la communauté universitaire, étudiants et anciens, ainsi que de personnes extérieures à l'Université. Nous accueillons fréquemment chaque année plusieurs étudiants Erasmus. Il n'y a pas d'examen d'entrée ", poursuit-il.

Sous sa forme actuelle, l'orchestre ne comprend que des cordes : violons, violoncelles et autres altos. Raison pour laquelle le programme est essentiellement constitué de musique baroque. Ce type de répertoire est extrêmement riche et varié, de Vivaldi à Corelli et Haendel en passant par Bach. L'orchestre semble cependant avoir une certaine préférence pour Telemann. " Nous essayons de travailler un maximum de répertoires différents. Notre but est de découvrir la musique et de l'exécuter devant un public. Nous devons toutefois faire une croix sur certaines compositions trop difficiles d'un point de vue technique ou nécessitant des instruments à vent. "

Le prochain concert du Cimi, organisé par Art et Orgue en Wallonie, aura lieu le 19 décembre à 15 h, à l'église Saint-Denis, rue Cathédrale à Liège sous la direction d'Emmanuel Pirard, avec en soliste : Martin Pirard, violon dans des oeuvres de Haendel, Bach, Corelli, Franck.

 

Nicolas Detry