L'avenir est dans la pile

Le prototype de l'ULg s'est bien défendu lors du Shell Eco-Marathon

 

2136 km. C'est la distance que le prototype "PAC 2 FUTUR" de l'université de Liège vient de couvrir, tout en ne consommant que l'équivalent énergétique d'un litre d'essence, dans le cadre du Shell Eco-Marathon les 21 et 22 mai à Nogaro dans le Gers.

Cet excellent résultat permet à l'équipe réunie autour de Pierre Duysinx, chargé de cours au département Promethe en faculté des Sciences appliquées, de se classer à la huitième place du classement général (sur un total de 227 concurrents), de finir première équipe belge (le prototype détient ainsi le record de Belgique), de monter sur la deuxième marche du podium dans la catégorie des énergies alternatives et, enfin, de recevoir le prix de l'éco-conception récompensant le véhicule le plus écologique.

De plus, l'excellente position de l'équipe au classement général lui permet d'être qualifiée pour la deuxième manche du Shell Eco-Marathon qui se déroulera les 25 et 26 juin prochains sur le circuit d'essai du manufacturier français Michelin. Durant ce fameux week-end de mai, béni pour la Belgique, les Liégeois ont su se distinguer parmi leurs plus grands voisins sur le territoire français. Comme quoi, à Liège, il n'y a pas que les frères Dardenne qui peuvent être fiers de leur "enfant"!


Photo gratuite
La preuve est faite: le rendement d'une pile à combustible est supérieur à celui d'un moteur à combustion interne

C'est la première fois qu'une course à l'économie d'énergie est remportée par un véhicule mû par une pile à combustible fonctionnant à l'hydrogène. Le superbe prototype de l'équipe de l'Ecole polytechnique de Zurich a en effet gagné, au nez et à la barbe des ses homologues traditionnels, l'édition du 25e anniversaire du Shell Eco-Marathon. En couvrant la remarquable distance de 3836 km, et en assommant littéralement la concurrence "à pistons", le prototype "PAC CAR II" permet à la technologie des piles à combustible de s'affirmer.

Pour Pierre Duysinx, il est clair que " nous avons assisté à un saut technologique ". Ce qui conforte l'équipe de l'ULg dans son choix. Car, selon le pilote de l'équipe, " le rendement d'une pile à combustible est bien supérieur à celui d'un moteur à combustion interne et, dans un futur assez proche, le système s'imposera dans le domaine automobile. Si cette technologie est encore perfectible à l'heure actuelle, dans une dizaine d'années, probablement, l'on assistera à l'utilisation des premiers véhicules fonctionnant à l'hydrogène. "

 

Jean-François Christiaens