Comics

De la BD au cinéma, les super-héros sont en scène

Les super-héros des “comics” américains seront à l’honneur les 24 et 25 mars prochains à l’occasion d’un séminaire qui se tiendra au Centre international S.-A. Steeman à Beaufays (Chaudfontaine). Dick Tomasovic, chargé de recherches FNRS au département des arts et sciences de la communication, a conçu ce séminaire suite à l’acquisition d’une importante collection de comics par le Centre.

Les deux journées proposées passeront en revue l’histoire des comics, les codes qui les régissent, non sans décortiquer certains films tels que Batman, les X-men ou Spiderman, car les adaptations cinématographiques des aventures des super-héros remportent actuellement un succès planétaire et plusieurs projets sont en préparation dans les studios hollywoodiens. Ce succès n’est pas un hasard. Les possibilités technologiques et la crise du scénario qui sévit à Hollywood depuis une dizaine d’années ont poussé les producteurs à se tourner vers ce genre nouveau. Après avoir exploité les jeux vidéos (Tomb Raider ou Piège de cristal, par exemple) et les mangas japonais, les comics se présentent comme une nouvelle occasion d’attirer dans les salles obscures le public adolescent.

Au début des années 2000, les producteurs sont ainsi partis à la recherche de personnages positifs et colorés (comme Spiderman), afin de redonner un peu de panache au héros américain en crise. « Les meilleures transpositions des aventures des super-héros sont celles qui ont conservé au personnage ce qu’il a d’essentiel tout en le réinscrivant dans un autre temps, explique Dick Tomasovic. Certaines sont particulièrement réussies comme les Spiderman de Sam Raimi. » Purs produits de leur époque – Superman a été conçu en 1938 par deux New-Yorkais fils d’immigrés juifs comme une réponse symbolique à la montée du nazisme – les comics se différencient notamment des autres genres littéraires par leur faculté de rebondir sur l’actualité (les attentats du 11 septembre ont dernièrement nourri l’imagination des scénaristes) et de remettre parfois en question les valeurs de l’American way of life.

 

Pauline Jacquemin

Les 24 et 25 mars, au Centre S.-A. Steeman, voie de l’Air Pur 227,
4052 Beaufays (Chaudfontaine)
tél. 04.351.72.26, courriel cinema.paralit@calidifontain.be, site www.ulg.ac.be/cifen/inforef/paralitt/index.htm