Accueil
 

Impasses, cours privées, petits coins de verdure, Liège regorge de petits espaces discrets et charmants, qui témoignent de la douceur de vivre.

Entre la rue Hors-Château et la colline de la Citadelle, se trouvent quelques impasses et courettes privées, joliment fleuries. Les maisons des impasses ne sont pas de pierre, mais de colombages et de briques. Leurs propriétaires, amateurs de pittoresque, leur donnent un cachet villageois plein de charme.

La Citadelle entre en ville par ses prés et ses parcs en talus. Moutons et chèvres broutent les pâtures des Coteaux derrière Hors-Château, à un jet de pierre de la place du Marché et de l’hôtel de ville. Le sentier des Coteaux passe par la Cour des Minimes, la tour des Vieux Joncs et le Béguinage du Saint-Esprit pour s’arrêter au pied de la Montagne de Bueren. Escalier des Capucins, Fond Pirette, Thier Savary, Escalier des Bégards... autant de liens directs entre le centre ville et les hauteurs, généralement boisées.

Même les habitants de la ville découvrent de temps en temps encore des coins insolites et méconnus, ou des lieux de tranquillité au bord de l'eau comme c'est le cas sur cette photo tout à côté du centre commercial "Belle-Ile".

Qui pourrait dire que nous sommes au coeur de Liège?


L'Ourthe vient se jeter dans la Meuse. Mais avant cela, elle suit son cours tout comme le fleuve. Sur ses rives on peut y découvrir des petits coins charmants et même romantiques pour ceux qui le souhaitent. A l'endroit où elle rejoint la Meuse se trouve une écluse. C'est un lieu merveilleusement fleuri en été, un havre de paix au milieu de la ville.


Méconnues du public, ces fausses ruines grecques sont l'oeuvre de l'architecte français François Hennebique (1842-1921).

Elles furent réalisées en 1905. Le site impose le respect et nous fait subitement rêver...



Liège regorge de petites ruelles appelées plus couramment "impasses". L'impasse de l'Ange, de la Vignette, pour ne citer qu'elles, sont ces impasses que l'on peut traverser pour déboucher sur une petite place entourée de jolies maisons anciennes et restaurées.

Les parterres de fleurs enjolivent ces places et offrent un joli spectacle à quiconque s'y aventure...


Les terrasses récemment réaménagées de l'ancien couvent des Frères Minimes et des Chevaliers Teutoniques, ainsi que les jardins, offrent aujourd'hui aux visiteurs un parcours exceptionnel à travers l'histoire du site et un panorama étonnant sur la ville.

A Liège, on appelle "thiers" nos ruelles en escaliers ; elles sont nombreuses. Le Thier Savary est une très ancienne rue de Liège. La voie y a été aménagée en escalier en 1905. Elle joint la montagne Sainte-Walburge au fond Pirette.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
 
Université de Liège
Mars 2005 - Cellule Internet